Rouler de nuit à moto : quelques conseils de sécurité qu’il faut respecter

La conduite de nuit est souvent un passage obligé, mais vraiment redouté des motards. Surtout durant la période hivernale, il est souvent courant de finir assez tard le soir. La nuit, bien plus qu’en voiture, une moto doit impérativement voir et être vue par tous les usagers de la route. Mais même si on n’est pas particulièrement à l’aise lorsqu’il fait noir, il n’y a pas de raisons de paniquer, car des solutions existent. Entre l’équipement, le pilotage ou l’éclairage, découvrez tout ce que vous devrez prévoir pour rouler de nuit en toute sécurité.

Adapter la conduite à la visibilité

Lorsqu’il fait nuit, il est toujours recommandé de diminuer au maximum votre vitesse afin que vous puissiez avoir le temps de voir les défauts sur le bitume. Il est également très important de ne pas sous-estimer les risques d’éblouissements quand un autre véhicule arrive en face de vous. Afin d’éviter un accident, outre le fait de rouler moins vite, portez de manière temporaire votre regard sur le bord de la chaussée. Vous pourrez facilement vous repérer dans ce cas.

Miser sur des phares propres, bien réglés et puissants

Il faut savoir qu’un bon réglage de la hauteur des phares est le gage d’un éclairage optimal. Mais attention, l’idéal est de procéder aux réglages lorsque la moto est chargée et quand une deuxième personne est assise sur la selle. Il est également recommandé de nettoyer régulièrement vos globes de phares, surtout durant les périodes de pluie. Et si possible, il est conseillé d’équiper d’ampoules plus puissantes sur votre moto. Attention, si les xénons sont considérés comme trop éblouissants, nombreux sont les constructeurs qui ont développé des alternatives, à l’image des phares LED par exemple.

Faire attention à la visière de votre casque

Si vous êtes amené à rouler fréquemment la nuit, il est crucial que vous misiez sur un casque équipé de visières claires. Les tons transparents ou jaunes feront très bien l’affaire dans ce sens. Et puisqu’on parle de visière, pour les sorties sous la pluie, même le jour, l’idéal est d’opter pour des gants dotés de raclettes intégrées. Paraissant assez simpliste, il s’agit d’un système ingénieux qui vous servira en tant qu’essuie-glace.

Utiliser des bandes réfléchissantes

Pour un motard qui se respecte, le port d’un gilet jaune est recommandé la nuit. Vous vous ferez plus facilement voir par les automobilistes et autres usagers dans ce cas. Si vous ne vous faites pas trop à l’idée, vous pourrez au moins miser sur un blouson doté de bandes réfléchissantes. Faites de même pour le pantalon et pour les chaussures.

N’oubliez pas non plus de porter un casque qui en est équipé ! D’ailleurs, vous vous ferez verbaliser par les forces de l’ordre dans le cas où vous n’en porterez pas. Vous risquez même d’écoper une amende. Sur la moto, usez et abusez des bandes réfléchissantes. Une autre alternative consiste à installer de petits catadioptres à l’avant, à l’arrière et sur les côtés de votre monture.

Être équipé contre les intempéries

Le dernier conseil que l’on puisse vous donner est que vous devriez vous équiper correctement contre les intempéries. Encore plus que durant un trajet dans la journée, un motard bien équipé la nuit est un motard concentré et en sécurité.

02-05-2022 10:22:40 3 Error dans la classe cache::insertOrUpdate : SQLSTATE[25006]: Read only sql transaction: 1792 Cannot execute statement in a READ ONLY transaction. links-insertion.php:89:stocke(d14c4fc8d2d2d51e23ae6a6c98ddfa71,43200,) cache.php:103:insertOrUpdate() cache.php:78:ecrireLog()